Comment bien mener un projet robot au collège ?

Le robot programmable est aujourd’hui un outil incontournable pour initier les élèves à la programmation. Avec des instructions simples à assimiler et des leçons adaptées à tous les niveaux, l’enfant peut apprendre à créer et à programmer un robot dès l’école primaire. Au collège, il peut approfondir ses connaissances en allant plus loin. Voici quelques informations sur le sujet.

Pourquoi mettre en place un projet robot au collège ?

Le collège est le meilleur endroit pour instaurer de nouveaux projets comme celui du robot programmable. En effet, l’élève à ce stade est en âge de bien comprendre et d’être bien curieux sur les objets et machines numériques qui l’entourent. Si pour lui l’utilisation de ces objets n’est plus une nouveauté, il serait alors temps de lui faire comprendre comment fonctionne réellement ces objets.

Comment bien mener un projet robot au collège ?

Avec le projet robot, le collégien apprend à créer un robot et surtout à le programmer de façon complexe. A ce niveau, Scratch qui est le logiciel spécialisé utilisé, propose des blocs pour représenter les programmes. L’élève n’a donc pas directement à saisir des lignes et des lignes de code. Nous sommes vraiment ici dans une découverte de la programmation et davantage sur la compréhension du processus lui-même que dans un apprentissage du langage de programmation.

Quels outils pour un projet robot au collège ?

Les kits robotiques sont aujourd’hui nombreux avec un large choix selon le niveau. Pour le collège, il s’avère judicieux de choisir le niveau intermédiaire. L’enfant n’est plus un débutant mais plutôt un averti en quête de l’expertise.

Il y a d’abord les briques simples à assembler qui utilisent ensuite les blocs de Scratch pour la programmation. Pour construire un robot programmable collège viennent ensuite les kits robotiques de l’Éducation Nationale ou les boîtes robotique des écoles Algora. Il existe même d’autres logiciels comme Python pour les niveaux difficiles et Micro:bit que l’on peut associer au web. Dans tous les cas, l’élève n’aura pas de mal à programmer et se verra développer beaucoup de capacités : analyse, logique, créativité et autonomie.

Jean Meyer Écrit par :